Le chien un compagnon de jeu idéal pour les enfants

L’éducation des enfants en présence d’un animal domestique.

Quel enfant n’a pas rêvé d’un chien pour compagnon de jeu ? Conseils pour une cohabitation réussie entre l’animal et l’enfant, pour prendre toutes les mesures qui s’imposent et éviter tout risque de morsure.

De récentes études sur le problème de l’agressivité des chiens envers les personnes se sont penchées pour la première fois sur l’importance de l’éducation des enfants en présence d’un animal domestique, plus précisément un chien.

Si nous les hommes nous comportons de manière erronée envers les animaux, nous pouvons les irriter, les énerver et les rendre dangereux.
Les enfants sont particulièrement exposés aux risques de morsures, souvent du chien de la maison plutôt que d’un chien inconnu. Plus de la moitié des accidents suite à la morsure d’un enfant par un chien, arrive avec le compagnon de la maison… et non pas avec un chien étranger.
Pour que le « meilleur ami de l’homme » le reste, il faut, notamment lorsqu’il y a des enfants à la maison, adopter des règles de vie commune qui permettent à chacun de vivre sereinement et sans risque.

Petit retour dans le temps… le chien et les hommes

Les hommes et les chiens vivent ensemble depuis le Paléolithique.
Selon le père fondateur de l’éthologie (science étudiant le comportement animal), Konrad Lorenz, biologiste et zoologiste autrichien, c’est une fillette qui ayant sauvé un louveteau de la mort certaine, le rapporta avec elle dans la caverne où elle en prit soin et le domestiqua.
L’homme et le chien sont unis par des caractéristiques intrinsèques communes aux deux espèces : la sociabilité, la curiosité, l’envie de mouvement et de jeu, la capacité d’adaptation sans oublier la manière d’exprimer des émotions et sentiments.

Les enfants et les chiens

Les chiens sont en règle générale dociles avec les enfants et ne montrent pas d’agressivité.
Lorsqu’ils le font, le plus souvent, il s’agit d’un avertissement pour l’enfant qui aura dépassé les limites avec l’animal.
Le choix de l’animal est aussi capital en ce sens que certains chiens ne supportent pas les jeux des enfants, sont jaloux ou tiennent tout simplement à leur tranquillité.

On sait maintenant que la vie sous un même toit avec un chien est très bénéfique pour l’enfant. Elle lui apprend à respecter l’animal, à être plus sociable, plus sensible et apporte souvent une confiance en lui grâce à la reconnaissance de l’animal, à l’attention qu’il lui apporte.
On a souvent vu des enfants plutôt indisciplinés, très actifs, survoltés… changer radicalement d’attitude à l’arrivée d’un chien dans la famille.
L’animal permet en effet à l’enfant de se responsabiliser, il peut s’en occuper, le brosser, le cajoler, il devient son confident et peut jouer avec lui… et le chien est le plus souvent très attaché et très reconnaissant envers l’enfant.
Un rapport qui permet à l’enfant de se canaliser, de se sentir utile pour le chien parce qu’il a des devoirs envers lui.

L’enfant doit toutefois être préparé à accueillir un chien à la maison.
Les parents doivent impérativement apprendre à leurs enfants, même aux plus petits, les règles et les limites à respecter en présence d’un chien.

Lorsqu’un enfant va naître…et que le chien est déjà adopté
L’idéal serait d’habituer son chien à la présence des enfants dès les premières semaines de sa vie de chiot.
Le chiot est alors dans une période d’apprentissage de la socialisation, il découvre l’environnement et puisque tout ce qu’il connaît bien ne l’effraie pas, il n’aura pas de problème à accueillir un bébé.
Si le chien n’a jamais été en contact avec des enfants, ou tout au moins pas sous son propre toit, il est important au cours des 9 mois de la grossesse, que le chien côtoie des enfants ou jeunes adolescents. Ces derniers de par leurs gestes, leurs odeurs différentes des adultes sont considérés par le chien comme de « petits hommes ».
Avant la naissance de l’enfant, faites découvrir au chien, la chambre du bébé, faites lui sentir les lieux. Une fois le bébé né et de retour à la maison, faites-le sentir au chien, laissez-lui le temps de faire connaissance avec ce petit être et ses nouvelles odeurs.

En cas de peur ou pire de tendance à l’agressivité du chien, il est impératif de recourir aux services d’un vétérinaire comportementaliste. Ce professionnel saura en mesure de corriger l’éducation du chien et de le préparer à la venue d’un enfant.

Lorsque le chien arrive dans une famille avec des enfants
Si le choix de la race du chien n’a pas encore été déterminé, et surtout si vous n’êtes pas experts en la matière, mieux vaut se tourner vers une race réputée naturellement douce envers les enfants et peut être de préférence une femelle (généralement moins enclin à des comportements agressifs).
Certaines races tendent en effet à avoir un comportement plus brusque et plus vif voire imprévisible.
En dehors de toute tendance agressive de l’animal, la taille de celui-ci devra également être prise en compte : certains chiens peuvent être vifs et très joueurs (sans pour autant avoir le moindre signe d’agressivité) mais cette vivacité peut être un point négatif en présence d’un tout jeune enfant.
Il faut souligner que les enfants ne savent pas reconnaître les signaux d’avertissement qu’un chien peut donner lorsqu’il commence à en avoir assez…(grognements, montre ses dents…).
Il est important d’expliquer aux enfants dès leur plus jeune âge que l’animal a besoin de tranquillité, qu’il ne faut pas l’ennuyer lorsqu’il dort paisiblement, ou lorsqu’il mange.

Les parents jouent un rôle dans l’éducation et le dressage de l’animal dont ils sont les maîtres, ils jouent également un rôle capital dans l’éducation des enfants en présence d’un chien dans la maison. Des règles doivent être respectées par l’animal et par les enfants.

Le problème est tout autre lorsque le chien qui arrive à la maison est déjà adulte, a vécu dans une autre famille, dans un chenil ou à la SPA.
Il est alors important, dans la mesure du possible, de connaître l’histoire du chien, de savoir dans quel environnement il évoluait…
Le conseil à suivre est de s’orienter alors vers un chien à l’apparence tranquille et de questionner le responsable du chenil ou l’ancien patron du chien sur le caractère du chien.
Une fois à la maison, l’enfant devra apprendre immédiatement à respecter l’animal, en faisant particulièrement attention au moment de repos et de repas du chien.
Une phase d’accoutumance de l’animal est nécessaire afin qu’il puisse se sentir en confiance dans sa nouvelle famille.

Quelle que soit la situation, il est vivement recommandé de ne jamais laisser un enfant de moins de 7 ans seul en compagnie d’un chien même si l’animal est docile et à fortiori un bébé avec un animal quelque peu jaloux ou agressif.

One thought on “Enfants et chien sous le même toit

  1. Passionnant ce récit. J’ai quelques doutes cependant sur la véritable histoire du premier chien domestique (ça remonte à si longtemps) mais c’est certainement quelque chose de ce genre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *