Mon enfant ne veut plus faire la sieste

Le repos de l’après-midi pour les enfants.

Moment capital dans l’évolution de l’enfant, la sieste doit faire partie des rites quotidiens des plus petits et sera poursuivie lors de la première année d’école. Pour tout savoir sur la sieste de vos enfants, parcourez notre dossier spécial.

Faire la sieste est indispensable pour les enfants, c’est un moment de calme et de repos qui leur permet de se ressourcer, de récupérer. Faisons le point sur l’importance de la sieste, sur les rythmes de sommeil de l’enfant.

C’est généralement jusqu’à l’âge de 3 ans que l’enfant a besoin de se reposer régulièrement après le repas de midi : c’est le moment sacré de la sieste.
Fatigue et somnolence arrivent en effet souvent après la prise du repas, le besoin de récupération est là.

La sieste de l’après-midi est ainsi indispensable pour l’équilibre de l’enfant en bas âge, il lui permet de régénérer son énergie, de se ressourcer pour mieux appréhender le reste de la journée jusqu’à l’heure du coucher.
Le sommeil a par ailleurs une fonction dans l’apprentissage de l’enfant, il sert à réélaborer les informations enregistrées pendant la première partie de la journée.

La sieste, jusqu’à quel âge et pendant combien de temps ?

C’est en général jusqu’à l’âge de 3 ans que l’enfant ressentira le besoin de faire une sieste mais on ne peut pas dire qu’il y ait véritablement de règles : certains enfants ont besoin de plus d’heures de sommeil que d’autres.
Cela dépend également de l’activité de la journée : un enfant scolarisé fera volontiers une sieste, même d’une heure seulement, à l’école parce qu’il se sera dépensé, aura jouer pendant la récréation, il aura été attentif pendant la classe… alors que l’enfant qui reste chez lui, plus au calme aura probablement moins besoin de la sieste.
C’est ainsi que certains enfants ne font plus de siestes régulières dès 3 ans alors que d’autres vont volontiers dans leur lit jusqu’à 5 ou 6 ans.

La durée de la sieste est elle aussi très variable d’un enfant à un autre. Certains se contenteront d’une petite heure, d’autres dormiront profondément pendant 3 heures…
Généralement, les enfants s’autorégulent d’eux même et si l’enfant continue à dormir c’est qu’il a besoin de récupérer son énergie.

Le seul impératif, quel que soit la durée de la sieste, se situe au niveau du début d’endormissement. Ainsi la sieste doit impérativement se faire en tout début d’après-midi et non pas à 17h00 sous peine d’empiéter sur le sommeil nocturne et de perturber le rythme de l’enfant.
Il convient ainsi de profiter de l’état de fatigue de l’enfant qui suit généralement le repas pour le mettre dans son lit.

L’idéal pour tous les enfants serait de pouvoir se réveiller spontanément d’une sieste mais si le repos de l’après-midi est prolongé à l’excès, on peut se trouver dans la problématique d’une insomnie nocturne…

La sieste doit par ailleurs avoir lieu dans le lit de l’enfant et non pas sur le canapé ou dans la chaise haute, ou dans le parc pour les plus petits.
L’enfant doit être au calme et confortablement allongé sur son lit, dans sa chambre avec si possible un peu de clarté pour lui permettre de faire la différence avec la nuit : laissez les volets entrebâillés.

Si votre enfant refuse de faire la sieste alors qu’il en a encore physiquement besoin, s’il s’endort en fin d’après-midi, vous pouvez lui proposer de lui lire une histoire, confortablement installé dans son lit afin de le calmer.
Pour permettre à un enfant de 3 ou 4 ans de se reposer, vous pouvez aussi lui proposer de prendre quelques livres dans son lit, de les « lire » seul… ou encore d’écouter un peu de musique (des berceuses !) ; il est alors probable qu’il s’endormira rapidement. Le cas échéant, il se sera tout de même reposer au calme pendant une petite heure…

4 thoughts on “La sieste

  1. Bonjour Emilie,
    Ce n’est pas simple, effectivement, d’avoir une vie et un petit bébé.
    Pour ma part, je fais comme vous. Je ‘sacrifie’ donc une bonne partie de mes après-midis, voire un certain nombre de mes journées (surtout l’hiver). Et j’entends souvent, moi aussi, le même genre de commentaires.
    Mais, dans le cas de ma petite fille (2 ans et demi maintenant) j’ai le sentiment qu’il ne serait simplement pas possible, sans lui faire de violence, de faire autrement. Elle non plus, elle ne dormait pas dans sa poussette. Elle est fatiguée et a sommeil après le repas de midi, elle veut s’allonger dans son petit lit, de préférence (même si un lit étranger, s’il y a maman ou papa, peut aussi faire l’affaire).
    De mon point de vous, cela fait partie des contraintes de la parentalité, surtout les premières années. Un bébé, ça a des rythmes physiologiques et des exigences de bien-être bien distincts de ceux des adultes. De mon point de vue, ils doivent être respectés, et ça ne relève pas seulement du domaine de l’éducation, mais de la santé au sens large.
    Je crois qu’ils risquent parfois de beaucoup demander à leurs bébés, ces parents qui, pour ne pas être ’empêchés de vivre’, leurs font suivre leurs vies d’adultes. Du reste, n’y a-t-il pas des parents qui utilisent la télé comme baby-sitter, et cela dès les premiers mois ? Je comprends tout à fait le besoin de vivre sa vie, mais je pense en même temps que, les trois premières années, il faut accepter que cette vie est forcément bien différente de celle que l’on menait avant. Vera.

  2. Emilie,

    je trouve que tu as raison, je fais exactement comme toi. Je sors le matin, et après la sieste de mon fils . Je n’ai que faire de ce que pense les autres.
    Ta fille a besoin de faire la sieste, alors qu’elle la fasse ! c’est très important la sieste à son age !!
    Il ne s’agit pas là qu’elle s’accommode ou non à ton rythme, on parle du besoin physiologique de l’enfant qui est de dormir…surtout si elle ne s’endort pas en poussette.

    et puis, un jour viendra ou elle ne fera plus de sieste, et là, tu pourras profiter de la journée complète…ce jour viendra vite crois moi ! 😉

    perso, à l’age de ta fille, mon fils ne voulais plus du tt aller dans la poussette, donc la sieste, c’était à la maison, point barre ! aujourd’hui, mon fils a 3 ans, et il lui arrive de ne plus la faire…et bien il est quand mm dans sa chambre pour un temps de repos. Moi, je trouve que la sieste c’est très important pour un bout de chou, surtout qu’à 19 mois, il faut mieux qu’elle dorme encore.

    déculpabilise par rapport à tes copines! 😉 elles faont comme elles veulent, et toi aussi

  3. Bonjour,

    Je suis maman d’une petite Lana de 19 mois et je me pose pas mal de questions sur son éducation notament sur la sieste de l’après midi : autour de moi j’entends des mamans parler de leurs sorties pendant l’après midi voir la journée entière et je leur demande comment elles font avec la sieste de leurs enfants et elles me répondent qu’ils ne doivent pas les empêcher de vivre et qu’au pire ils peuvent faire la sieste dans la poussette. Seulement moi ma fille ne dors pas dans la poussette et de toute façon elle n’y va plus depuis qu’elle marche. En plus , tous les jours vers 13h elle est énervé et crie parce qu’elle est fatiguée. Alors, nous ne sortons que le matin ou après sa sieste. On me fait, donc, souvent la réflexion que j’écoute trop ma fille et que c’est à elle de s’accomoder à nous et non l’inverse ! Du coup, je me sens coupable et j’ai l’impression, par moment, de mal éduquer ma fille. Je ne sais plus comment agir, que feriez vous ? Emilie

  4. c’est très interessant .mais ‘j’ai un enfant de deux ans qui refuse toujours de dormir soit la sieste ou la nuit.que dois -je faire?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *