Mon enfant est-il daltonien ?

Pour tout savoir sur le daltonisme.

La perception des couleurs n’est pas la même pour les enfants daltoniens. Découvrons ensemble les spécificités du daltonisme et ses causes.

Le daltonisme n’est pas une maladie grave mais simplement une anomalie dans la perception et définition des couleurs. Quelle est la cause du daltonisme, comment le détecter. Pour tout savoir sur les enfants daltoniens, parcourez notre dossier spécial.

Un enfant sur dix souffre d’anomalies du sens chromatique.

L’apprentissage des couleurs et les enfants
Vous demandez un crayon bleu à votre enfant, lequel vous présente un rouge…
Inutile de vous inquiéter trop tôt. Il faut savoir qu’en enfant avant l’âge de 3 ans ne distingue pas précisément les couleurs, ne les connait pas encore parfaitement et peut donc régulièrement se tromper.
Il ne s’agit pas là d’un problème de vue mais d’une connaissance qui n’est pas encore acquise. L’enfant perçoit les différentes couleurs mais n’est pas en mesure de les associer à un mot.

Diagnostiquer le daltonisme
Le daltonisme est aisé à diagnostiquer au-delà de trois ans chez l’enfant. Une simple visite chez un ophtalmologue suffit en effet.
Les médecins spécialistes effectuent un test en utilisant des tables dites pseudochromatiques. Il s’agit de tables imprimées sur lesquelles sont présentées, selon un ordre préétabli, des taches de couleurs diffétentes qui peuvent être facilement reconnues par un sujet possédant une vision normale et non pas par un sujet atteint de daltonisme.
Des fiches spécifiques ont été élaborées pour les enfants représentant des formes facilement identifiables (carré, rond…).

Le test des fils de laine de couleur peut également être effectué par l’enfant pour confirmer le diagnostic. L’enfant doit alors regrouper des morceaux de laine par nuances de couleur (tous les rouges, tous les verts…).
La confusion des nuances confirme le daltonisme de l’enfant.
Souvent, les parents mais aussi le corps enseignant peuvent soupçonner assez précocément une anomalie dans la perception des couleurs de la part des enfants.

L’origine génétique
Le daltonisme est un problème plus fréquent qu’on ne peut l’imaginer : on estime qu’environ 8 à 10% de la population masculine est touchée et environ 0,5% des femmes.

A l’origine, il s’agit dans la majorité des cas, d’une anomalie génétique liée au chromosome masculin.
Il peut aussi s’agir, mais cela reste rare, de lésions spécifiques de la rétine ou du système nerveux qui transmet les informations au système nerveux.
Dans certains cas, la prise de substances ou médicaments peut également être la cause du daltonisme.

Dans tous les cas, en l’état actuel de la recherche, aucune solution n’a été trouvée pour remédier à ce défaut de vision.

Des couleurs différentes, des daltonismes différents
Le terme daltonien tire son origine de John Dalton, un physicien chimiste anglais qui en 1798 décrivit une anomalie de la vision des couleurs dont il était lui-même victime.
Il existe en réalité différentes formes de daltonisme, causées par l’effet que l’oeil voit les couleurs en les décomposant en canaux un peu comme pour un téléviseur.
Le déséquilibre des différents canaux donne lieu à des formes diverses de daltonisme plus ou moins prononcées.
On peut ainsi souffrir d’une cécité complète ou seulement partielle des couleurs.
Une cécité qui peut ne concerner que le vert ou que le rouge, ou encore toutes les couleurs.
On parle alors de daltonisme total avec cécité complète des couleurs.

Le daltonisme bien que ne constituant pas un réel handicap pour les enfants peut être un frein pour certaines professions où la connaissance et le repère des couleurs est capitale. Certaines vocations devront ainsi être abandonnées à cause de cette anomalie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *