Quelle activité sportive pour mon enfant ?

Bienfaits du sport pour le développement des enfants et ados.

Comment éduquer nos enfants au sport, à la compétition sportive et leur apprendre le respect des règles, des camarades de jeu et des adverses.

Pratiquer un sport pour un enfant c’est lui donner l’envie et le goût de l’effort, de la compétition sportive mais aussi du respect, le tout dans un esprit ludique et de divertissement, qualités essentielles pour permettre à l’enfant de s’épanouir.

Chacun sait combien une activité sportive est bénéfique pour l’équilibre de l’enfant, pour son développement et pour sa construction personnelle.  Le sport peut être pratiqué en club pour une activité régulière et encadrée tout au long de l’année mais aussi avec papa ou maman, en famille lors de balades à vélo, de sorties piscine, excursion à pieds…

Quel que soit le choix de l’activité, il est important de rappeler que la pratique d’un sport, notamment pour les tout petits qui ne savent pas encore vers quelle discipline s’orienter, doit avant tout être un jeu, une distraction à partager avec des camarades.
Il est capital que le sport soit basé sur l’amusement, le plaisir de jouer et non pas sur la prestation, sur les résultats et sur la performance.

Le sport doit également veiller au bien-être physique et psychique de l’enfant grâce à l’enseignement des fondements de l’activité motrice et l’apprentissage de la socialisation.
Grâce au sport, l’enfant découvre de nouveaux horizons en dehors de la structure scolaire, de nouvelles règles de jeu mais aussi de vie avec les autres.
L’apprentissage du respect de soi et des autres (coéquipiers ou adversaires) est très présent dans la pratique du sport qu’il soit collectif ou individuel.

L’esprit de compétition peut naître pour certains enfants mais il doit être un ressenti naturel dépendant des possibilités et inclinaisons de l’enfant et ne doit pas être le fruit des ambitions des parents souvent plus motivés que ne le sont les enfants…

Il est capital que les enfants ou ados vivent leur expérience sportive dans un environnement sain associant respect des autres, envie de gagner mais aussi acceptation de la défaite et de l’échec ce qui n’est pas toujours aisé chez les plus jeunes !

Quel sport pour mon enfant ?

Le choix du sport pour son enfant reste souvent un casse-tête pour les parents.
En effet, les enfants notamment les plus jeunes, ne savent souvent pas vers quelle discipline s’orienter.
La première démarche consiste à savoir quelles sont les activités proposées dans votre quartier, dans votre village afin de pouvoir y inscrire votre enfant.
Pour cela, si vous ne savez vers qui vous diriger, rendez-vous à la Mairie qui saura vous orienter vers les différentes associations ou clubs sportifs.

Pour les plus petits, généralement dès l’âge de 3 ou 4 ans, les activités proposées en club se limitent généralement au judo (baby-judo) qui est une initiation au judo sous forme de jeux, ou à la gymnastique (baby-gym) qui permet de développer la motricité du jeune enfant.

L’initiation à la natation est également possible pour les plus jeunes ; des séances de piscine où l’enfant devra généralement être accompagné d’un parent dans le bassin ou au bord. Des jeux sont ainsi proposés dans l’eau aux enfants. IL ne s’agit pas là d’un apprentissage de la nage mais de permettre à l’enfant de se familiariser avec le milieu aquatique et d’y évoluer en toute sérénité.

Le choix de l’activité adaptée aux goûts et attentes de l’enfant s’avère souvent compliqué et bon nombre d’enfants vont pratiquer plusieurs sports avant de trouver celui qui leur convient.

Une instabilité qui n’est pas toujours du goût des parents dans la mesure où le paiement de la licence, l’achat de la tenue… représentent un certain budget que les familles ne peuvent renouveler plusieurs fois dans l’année en fonction des souhaits et humeurs du ou des enfants !

En ce sens, l’engagement d’un enfant dans la pratique d’un sport en club, son inscription doivent également lui permettre de prendre conscience de l’importance de sa décision tant pour les frais engagés par ses parents que pour l’organisation de l’équipe s’il s’agit d’un sport collectif.
Une notion là encore de respect des autres qui est importante pour la construction de l’enfant.

Avant de souscrire une inscription annuelle pour votre enfant dans un club ou autre, demandez à ce que l’enfant participe à une ou deux séances d’entraînement afin qu’il puisse avoir un aperçu de l’activité. Un enfant peu parfois aimer regarder un match de foot ou de rugby au bord du terrain ou à la télé avec papa mais ne pas trouver de plaisir à y jouer…

Pour éviter toute déconvenue, sachez toutefois que des associations, centres de jeunesse, de loisirs ou autres structures proposent parfois pendant les vacances scolaires des stages multi-activités au cours desquels les enfants ont la possibilité de s’initier à la pratique de différents sports (tir à l’arc, sports collectifs divers, VTT, escalade, natation…) permettant ainsi à l’enfant de découvrir les différents aspects de chaque activité et d’éventuellement faire un choix pour se spécialiser.

Comme nous l’avons déjà évoqué, le divertissement pur et simple de l’enfant prévaut dans toutes activités sportives. Ce n’est que si l’enfant se divertit et prend plaisir, qu’il pourra apprécier pleinement les joies du sport.
L’enfant ne doit pas être contraint à pratiquer un sport, il ne doit pas percevoir l’activité sportive comme une obligation mais doit au contraire pouvoir s’amuser en faisant du sport, se défouler et s’épanouir.

Si votre enfant refuse d’aller à son entraînement ou séance de sport, si chaque départ s’accompagne de pleurs, d’angoisse et de stress, faites-lui faire une pose pendant une séance ou deux et voyez ensuite s’il souhaite à nouveau s’y rendre.
Si tel n’est pas le cas, ne forcez pas l’enfant, attendez la saison prochaine et avisez.
La pratique d’un sport en club peut aussi ne pas convenir à un enfant à une certaine période de sa vie.
Profitez-en alors pour vous organiser des sorties (piscine, jogging, vélo…) en famille ou entre père et fils par exemple. Un moyen de partager des moments privilégiés avec son enfant pour le plus grand bien des parents également !

One thought on “Education au sport

  1. Bonjour, j’ai tout essayé avec mes fils. Je les ai inscrits au tennis, échecs, judo, enfin bref les idées n’ont pas manquées… Bon ils étaient encore petits quand je les ai inscrit, c’est peut être à l’adolescence que je dois réessayer, alors dois-je réessayer à nouveau pendant les vacances, c’est une bonne idée, en tout cas j’en prends note merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *