Pipi au lit enurésie, informations et conseils

L’énurésie est un trouble qui touche de nombreux enfants. Découvrons ensemble les causes et les solutions pour remédier au pipi au lit des enfants.

Honte et mauvaise estime de soi sont le lot des enfants qui font encore pipi au lit à un âge avancé. Que faire et ne pas faire pour les aider ? Découvrez nos conseils et infos pratiques en parcourant notre article.

Entre 15 à 20% des enfants âgés de 5 ans souffrent d’énurésie.
Qu’est-ce que l’énurésie, quelles en sont les causes et comment les aider à surmonter ce trouble ?

Les nouveaux nés viennent au monde sans aucune capacité de contrôle sur leurs urines : par un réflexe automatique, la vessie pleine se vide, indépendamment du moment et du lieu.
Lorsque l’enfant grandit, il parvient à ressentir et à contrôler son envie d’uriner si bien que, même avec la vessie pleine, il peut se retenir jusqu’au moment où il peut se rendre aux toilettes.

Quand parle-t-on d’énurésie ?

Il faut savoir que bon nombre d’enfants jusqu’à un âge avancé, ne parviennent pas à se retenir notamment la nuit.
On parle d’un trouble appelé énurésie lorsque l’enfant est âgé de plus de six ans.
Si l’enfant n’est jamais parvenu à passer plusieurs nuits de suite sans faire pipi au lit, on parle d’énurésie primaire.
On parle en revanche d’énurésie secondaire, lorsque l’enfant a été « propre » (selon l’expression consacrée) pendant un certain temps, puis ne l’est plus à nouveau.

L’énurésie touche entre 15 et 20% des enfants de 5 ans, 5% des enfants de 10 ans et 1% des enfants de 15 ans.
L’énurésie est présente indifféremment chez les deux sexes, fille ou garçon, jusqu’à l’âge de 5 ans.
Passé cet âge, les garçons sont plus nombreux à souffrir d’énurésie (on peut dire que jusqu’à l’âge de 11 ans on compte deux fois plus de garçons que de filles).

Même si le trouble tend à disparaître en grandissant, il est important de soigner les enfants : d’un côté, il faut s’assurer que la cause n’est pas liée à une quelconque malformation ou pathologie, et de l’autre savoir que le fait de faire pipi au lit pour un enfant déjà grand représente un problème qui relève de la psychologie, de l’estime que l’enfant a de lui-même et de ses rapports avec les autres.

Quelles peuvent être les causes ?

A la base de l’énurésie, et dans la majeure partie des cas, se trouve un retard de maturation des structures et des centres nerveux qui régulent la fonction de la vessie, à savoir une acquisition plus lente de certaines fonctions par rapport à la moyenne des enfants.

Différents autres facteurs contribuent à l’apparition de ce trouble, tel que le déséquilibre entre la production nocturne d’urine et celle diurne, la faible capacité de la vessie à résister aux stimulations et la difficulté à se réveiller pour aller aux toilettes.

L’énurésie secondaire (lorsque l’enfant recommence à ne plus être propre après une longue période sans faire pipi au lit) est principalement liée à des situations environnementales défavorables, des états d’anxiété, de désorientation, qui peuvent être dus à une nouvelle situation difficile pour l’enfant (la naissance d’un petit frère, un déménagement, la séparation des parents, le décès d’un proche…) et traduire le besoin de sécurité et de dépendance de l’enfant. Des cas typiques sont ceux où l’enfant se sent mis à l’écart et tente d’attirer l’attention de ces parents de cette manière.

Les infections des voies urinaires, le diabète insipide et sucré sont en revanche des causes liées à la santé de l’enfant et qui peuvent être à l’origine de l’énurésie.
Il est alors plus correct dans ces cas de parler d’incontinence que d’énurésie.

Comment aider l’enfant ?
Si l’enfant n’a pas de soucis psychologiques particuliers, l’énurésie s’achève au moment même où le problème qui peut être à l’origine de cet état d’anxiété et de préoccupation est résolu.

Si, en revanche, l’énurésie est due à des états d’angoisse ou d’insécurité plus marqués, le phénomène de l’énurésie sera lui aussi plus lent à disparaître et nécessitera une plus grande attention.

Dans tous les cas, vous pouvez aider votre enfant en appliquant les règles suivantes :
– Encouragez votre enfant à faire pipi avant d’aller se coucher
– Veillez à ce qu’il ne boive pas beaucoup avant d’aller se coucher et limitez les boissons à effet diurétique telles que les sodas contenant de la caféine ou théine (coca, thé glacé…).

Si l’enfant a plus de 7 ans, et si le problème est vécu par lui-même et ses parents avec préoccupation, le pédiatre peut proposer des interventions telles que par ex. l’éducation de la vessie.
Il s’agit d’apprendre à l’enfant a stopper le jet de son urine une fois commencé et à résister quelques secondes.

Des dispositifs d’alarme nocturne sont également disponibles lesquels se déclenchent dès lors que l’enfant commence à uriner.
Lorsque l’alarme sonne, l’enfant se réveille et cesse d’uriner.
Cette méthode est certes celle qui présente un plus haut taux de réussite mais son utilisation doit souvent se faire sur plusieurs semaines avant d’avoir des résultats, une méthode qui peut par ailleurs être traumatisante pour l’enfant.

Des traitements pharmacologiques peuvent également être prescrits par le pédiatre pour des résultats plus rapides.

Que ne faut-il pas faire ?
Quelle que soit la cause de l’énurésie, les parents se doivent impérativement d’avoir un comportement correct par rapport à l’enfant concernant ce trouble.
Toute culpabilité excessive de l’enfant, dénigrement sont à proscrire.

Souvent, les parents ayant un enfant qui fait encore pipi au lit à un âge avancé, ne comprennent pas réellement les raisons et finissent par donner plus d’ampleur au trouble.
Une trop grande focalisation sur le problème, des reproches ou pire encore des punitions ou moqueries ne peuvent qu’aggraver la situation de l’enfant déjà fortement perturbé par ses pipis au lit.

D’un point de vue psychologique, il est très important que les parents se montrent compréhensifs et rassurent l’enfant. Il est bon de rappeler à l’enfant que bon nombre de ses camarades souffrent eux aussi du même problème.

A noter, qu’il est absolument inutile de réveiller l’enfant au beau milieu de la nuit pour le conduire aux toilettes.
Cette attitude empêche au contraire la mise en place de la liaison entre la sensation de remplissage de la vessie et le réveil. Aucun enfant ne peut guérir de l’énurésie tant qu’il ne se réveille pas de lui-même pour se rendre aux toilettes et y faire pipi.

Enfin, si votre enfant doit partir en classe verte avec l’école ou autre, parlez discrètement du problème avec les accompagnateurs et fournissez à l’enfant des couches suffisamment absorbantes mais aussi discrètes que l’enfant pourra utiliser pour la durée du séjour.
Ne privez pas l’enfant de la joie de partir avec ses petits camarades à cause de ce problème de pipi au lit ; une expérience qui peut aussi être pour l’enfant l’occasion d’un déclic et d’une prise de conscience de l’envie de faire pipi.

6 thoughts on “Mon enfant fait encore pipi au lit

  1. Mon fils a 14 ans est fait toujours pipi au lit, ce n’est plus toutes les nuits mais ça lui arrive encore assez souvent, il a jamais réussi a avoir une semaine totalement sèches, il s’isole de plus en plus et ne veux plus consulté de médecin nous avons je pense tout essayer, c’est ennuyeux pour lui mais aussi pour nous.

    Annie de Bordeaux

  2. Mon 2° fils à mouillé son lit jusqu’à 14,5 a. Guérison quand il s’est pris en charge et avec second essais se pipi-stop.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *